Alternate System

Apple sans Steve Job

Commence à changé de stile.

Les cris plaintifs de Michaël Lurkin.

Au niveau de la stabilité de Siri, de FaceTime et de Imessage, il y aurait sans nulle doute quelques points a réglé.
Certains d’entre vous save de quoi je parle, des détérioration subit de service sans explication, la dictée de Siri qui perd de son efficassitée et de sa cohérance, bref, un ensemble de chose.
Je m’aprètais clairement à gémir sur mon sort sur ce ton, mais j’ai pensé que cette petite analyse méritais d’être approfondie, au lieu de m’énervé dans le vide sur des instabilitée logiciels, voici quelques réflexions nocturne qui rendrons peut-être cet article intéressant…ou pas.

Apple sans Steve Job, en route vers Tim Cook.

Si, dans les grandes lignes, les système apple démontraient une efficassitée étonante, force est de constaté que depuis le changement de direction suite à la mort regrettable et tragique de Steve Job, force est de constaté que l’entreprise n’est plus celle qu’elle était alors.
Certe, on à bien un nouvel iphone, des services évolutif, mais on ressent fortement qu’il manque quelquechose d’éscentiel, que Tim n’a pu entièrement rendre a apple.

Stabilitée logiciel

Depuis la disparition de Steve, il y a eu comme une sorte de relâchement progressif.
On à toujours une qualitée de produit tout à fait acceptable, mais logiciellement parlant, je me dit que, parfois, lorsque je vois planté imessage, facetime et icloud quand même assez souvent, parfois de quinze jours en quinze jour, je me dit simplement que Steve job n’aurais jamais accepté ça et y aurais peut-être mis bon ordre.
Toutefois, je n’ai rien a redire quand à l’évolution des produits, je ne parle ici que de la stabilité.
Il est clair qu’aucune entreprise informatique ne peux offrir un service sans interruption, bridé par la connectique internet, les panne matériel inévitable, les serveurs hébergeur des services susmentionné, et parfois, des évènement imprévu.

La barre avait peut-être dépassé le ciel.

Ceux qui ont appris à découvrir Steve Job au travers de sa biographie on pu s’apercevoir combien le personnage était méticuleux.

Dans chaque produit conçu, macintosh, ipod, iphone, Steve faisait preuve d’un génie remarquable, dans sur le plan technique que sur la réalisation des projets qu’il trouvais pertinant pour l’utilisateur.
Si quelquechose n’allais pas, la voix de Steve venais efficacement y mettre bon ordre.
Si certains employer de apple on très certainement du en souffrir, le consommateur, a moin d’être franchement très exigeant et de mauvaise fois, à pu constaté combien les choix et objections de Steve était importante pour les technologies en cours de production et avenir.
Même si il s’agit d’une réflexion peut-être complètement stupide, Tim Cook n’est pas Steve Job, et sans doute que le confort au quel nous étions habitué ne pourra jamais être atteint.

Tim Cook fait-il preuve de trop peux d’autorités?

Même si aucune personne en dehors du sciège de cupertino ne peut s’exprimé sur le sujet, on peux très clairement ce posé cette question côté utilisateurs.
Projet trop rapidement mis en place, lancement de service non aboutis, personnellement, je pense que le Apple de Steve Job avait mis la barre très haut, Steve l’avait voulu ainsi, et apple est devenu ce qu’elle est aujourd’hui grâce à sont jugement parfois avérant, mais qui a pratiquement toujours été d’une justesse et d’une remarquable efficassitée.
Une personne n’étant pas l’autre, Tim Cook, aussi compétent qu’il soit, est confronté à d’infimes erreurs de jeunesse en terme de reprise du poste de direction
même si on est dans l’entreprise depuis 1998, les responsabilités d’un tel poste ne son pas sans répercussion quand il est remis à quelqu’un d’autre.

Conclusion.

Laissons cela à Tim, l’utilisateurs final n’a pas remarquer trop de différence en général, si on est pointilleux et réaliste, on poura se dire que dans l’avenir, des décision feront d’apple quelquechose de complètement différent, mais pour l’instant, la trame général établie par Steve est respecté.
Reste a espéré que Tim Cook saura prendre les grande décision avec tacte et professionnalisme.
Sur ces bonnes considérations, je vous quite pour affronté ma petite journée, qui risque d’être assez pénible, mais ça, ce ne sera ni la faute de Tim, ni celle de Steve. 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Lisez, partagez!

Si vous avez apprécié cet article, n'hésitez pas à le partager sur votre réseau social favori.
Bonne lecture!

Copyright Michaël Lurkin 2005-2022. Tous droits réservés.

Pour plus d'informations sur l'auteur, cliquez ici pour en savoir d'avantage.
L'interface de ce site est optimisé pour les ordinateurs portable et de bureau ainsi que pour tout les terminaux mobile.