Alternate System

Lisez, partagez!

Si vous avez apprécié cet article, n'hésitez pas à le partager sur votre réseau social favori.
Bonne lecture!

Voiceover sous la loupe

Aujourd’hui, je vais vous parler d’une fonction d’accessibilité intégré a tout les produits Apple depuis 2007 si ma mémoire est bonne.
Que vous ayez un mac, un iphone ou une apple tv, VoiceOver est à votre portée… :p

Je ne compte pas expliquer le fonctionnement de ce produit, mais plus tôt expliquer en quoi consiste ce logiciel, qui, parfois, est considéré avec un peux trop de légèreté, ou en tout cas, de trop loin.
Voiceover, qu’est-ce que c’est?
Voiceover est un système permettant aux utilisateurs non voyant d’utiliser un appareil de téléphonie mobile de la marque Apple.

Lorsque Voiceover est actif, l’utilisateur entend le contenu de l’écran à l’aide d’une synthèse vocal intégré au coeur de cette technologie.

Voiceover n’est pas seulement une synthèse vocale, (une synthèse vocale ce contentant de lire par exemple un texte entrée, prenez google translate et cliquer sur écouter, c’est là synthèse vocale.)

Pour en revenir à Voiceover, ce service n’est donc pas qu’une synthèse vocale, pour restitué l’information et la lire, il utilise la synthèse vocale de l’appareil apple concerné mais utilise aussi tout une approche permettant de facilitée l’accès à une personne n’ayant plus de vision.
De ce fait, VoiceOver modifie totalement les geste attribuer à l’iphone, en simplifie certain, en modifie d’autres, et parfois rajoute des éléments a l’écran, ou prononce des élément qui ne sont pas forcément écrit sur ce dernier.
Exemple: dans l’application photo, sauf erreur de ma part, il existe un bouton carré lorsque la pélicule est ouverte, en bas de l’écran, permettant d’envoyer ou de twitter la photo ou la capture.
Appriori, ce bouton ne contien pas de texte. Si vous toucher ce bouton avec VoiceOver activer, ce dernier vous dira « opération bouton ».
Deuxième exemple:
Si vous avez activer le clavier des émojy, toucher une de ces émoticône provoquera sa description.
Exemple, visage heureux, la bouche ouverte et les yeux plissé. Etc.
Concernant les gest,
Par exemple, un utilisateur voyant n’aura qu’à touché une icône pour ouvrir l’application concerné.
L’utilisateur non voyant, lui, pourra touché l’application une fois, et entendra son nom. Pour l’ouvrir, il devras effectuer deux tap, et ce, à nimporte quel endroit de l’écran en moin de 500 ms (millisecondes).
Autre exemple, lorsque l’écran d’accueil est afficher, l’utilisateur n’a pas besoin de savoir exactement ou ce trouve un élément.
Pour sélectionner une application, il suffit de faire une sorte de petit balayage vers la droite, et de relevé le doigt, un peux comme si vous enleviez une poussière de votre écran.
Un balayage vers la gauche correspondra à l’élément précédent, vers la droite, vers le suivant.
Un double-tap ouvrira alors l’application.
L’erreur a ne pas commettre, est de toucher un élément que vous voyer.
Si vous voulez vous assurez d’une compatibilité absolut ou d’apprendre la bonne méthode pour effectuer des gestes VoiceOver, prenez l’habitude de balayer votre écran.
Pour effectuer ce geste correctement, glissez votre doigt sur l’écran comme si vous déverrouiller votre appareil, et relevé le doigt directement. Recommencé l’opération autan de fois que vous désirer changer d’icône.

C’est pourquoi VoiceOver ne peut être décrit comme une synthèse vocale et entre dans une catégorie qu’on appel lecteur d’écran ou encore screen reader.

Ce mode de balayage pour naviguer d’application en application peux ressemblé au parcour du menu d’un ancien gsm de type nokia 3310 par exemple.

Entend que personne voyante, vous vous demanderez peut-être pourquoi modifier la gestuel est si importante, car la technologie a tellement évolué qu’on en oublie qu’il existe, pour la personne non voyante, une forme d’adaptation a l’écran tactile, même si d’un point de vue personnel, il ne m’a fallu que 48 heure pour avoir ma nouvelle drogue,, j’ai nommé iPhone.

Si Apple avait laisser les geste de base de l’iphone, il aurais tout simplement été impossible, totalement impossible de faire une manipulation quelqu’onque, a par peut-être le déverrouillage.
Pour comprendre, imaginez vous devant votre iphone, sans en connaitre la disposition, puisque forcément, vous ne la voyez pas.
Vous touché votre écran a un endroit, et là, hop, le système vous annoncerais réglage par exemple et ouvrirais l’application.
Hors, si vous ne vouliez pas aller dans les réglages, l’exploration de l’écran serais complètement impossible.
La modification gestuel permet, très clairement d’utiliser un écran tactile pour un non voyant, sans réellement faire d’effort, si ce n’est de mémoriser des gestes qui deviennent habituels et spontané.

Pour conclure, j’espère que cet articles vous aura permis de comprendre un peux mieux cette technologie. Par ailleurs, si vous avez décelé des erreur dans mes explication sur la gestuel côté voyant on vas dire, faite le moi savoir, car ne les utilisant pas, il m’est difficile de me les représenté.
Cette article, si vous l’avez lu, permet aussi d’avoir quelques piste pour désactiver VoiceOver plus facilement, les geste de base ayant été expliquer.
Enfin, il est clair que la technologie à bien évolué et que, comparativement à avant, quand j’avais un nokia 3310, sans lecteur d’écran ni synthèse vocale, la seul façon de m’ensortir était la mémorisation des menu.
Une personne devais me lire les sms. Si je voulais changé de sonnerie (oui j’adore sa), je devais me rappelé de faire, touche centrale, cinq fois flèche bas, bouton central, etc etc.
Et pour la numérotation, c’étais du parcoeur, tout simplement, pour éviter de ce trompé de contact.
L’écriture des sms était possible sans problème, mais sans possibilités de relecture, donc si une faute c’étais glissé dans mon textes, et bien, c’étais foutu 😉 .
Voilà voilà, encore une fois, j’espère que l’article vous aura permis d’y voir plus clair, et de mieux comprendre l’intérèt de ce type de technologies.
A très bientôt.

Votre commentaire

  Inscription  
Me notifier des

Copyright Michaël Lurkin 2005-2019. Tous droits réservés.

Michaël Lurkin est né le 26 décembre 1988. Passionné par l'informatique, la lecture, la musique en écoute et en création, il est également programmeur, et développe des solutions de Webmastering.
Pour plus d'informations sur l'auteur, cliquez ici pour en savoir d'avantage.
L'interface de ce site est optimisé pour les ordinateurs pc ainsi que pour tout les terminaux mobile.